Où acheter un lapin ?

Où acheter un lapin nain ?

Vous avez décidé d’adopter un petit lapin nain, mais vous ne savez pas exactement encore où vous allez l’adopter ? Sachez qu’il existe plusieurs endroits et manières d’adopter un lapin nain. Certaines sont à privilégier plus que d’autres, nous allons voir pourquoi plus en détails ci-dessous. 

N’oubliez pas qu’au-delà du prix fixe du lapin, des frais de base, (cage, enclos, clapier, litière, gamelle, abreuvoir, râtelier, jouets, etc.), des frais quotidiens (foin, granulés, friandises eau,…) ainsi que des frais annuels ou imprévus (stérilisation, couper les griffes, vétérinaire,…) peuvent s’ajouter à la facture finale. Pensez-y bien avant d’adopter un lapin et soyez sûr que vous aurez le temps, ainsi que les moyens financiers de vous en occuper.

Consultez notre article : combien coûte un lapin ?, pour avoir en détails un aperçu des coûts à prévoir.

stylish mother with daughter

Adopter un lapin dans une association :

Vous l’aurez compris, le but ici est de préférer un petit compagnon qui malheureusement n’a pas eu la chance de trouver un foyer adapté, ou qui a pu être sauvé d’un laboratoire comme cela arrive encore beaucoup trop souvent. C’est pour moi le choix idéal, car vous aurez la chance de donner une nouvelle chance à des lapins qui n’ont peut-être pas vécu des jours heureux. 

La SPA

Il existe de nombreuses associations, la plus connue étant la Société Protectrice des Animaux (SPA). Il vous propose à travers leurs différents refuges répartis dans toute la France d’adopter un petit lapin à moindre frais. En effet, le prix pour l’adoption d’un lapin est gratuit à la SPA. La participation au frais d’adoption est libre, c’est-à-dire que vous pouvez très bien adopter le lapin pour 1 € ou 50 €. 

adopter un lapin a la spa

Évidemment, n’hésitez pas à faire un don pour soutenir la cause animale, que ce soit pour les lapins, d’autres rongeurs, les chats, les chiens, ou tout autres animaux de compagnie.

Seconde Chance

Si vous ne trouvez pas votre bonheur à la SPA, le site secondechance.org vous propose également d’adopter un ou plusieurs lapins. Ces petites boules de poils sont proposées par différentes petites associations réparties aussi dans toute la France. 

Vous pouvez effectuer une recherche selon plusieurs critères, comme sa race par exemple. Vous pouvez aussi choisir d’adopter un mâle ou une femelle. Les mâles étant réputés plus affectueux que les femelles.

adopter un lapin sur secondechance

Mais aussi par d’autres critères très importants qui sont à prendre en compte lors de l’adoption d’un petit lapin. Comme par exemple, l’entente avec les autres animaux de compagnie (chats et chiens) ou si l’animal est réceptif aux enfants.  

Vous pouvez également choisir votre lapin en fonction de sa race (lapin bélier, tête-de-lion, angora, etc.) .

Vous pourrez également lire une anecdote ou l’histoire de chaque lapin. Cela vous aidera à  mieux comprendre son passé et son vécu, ce qui vous permettra de mieux apprivoiser ses besoins. 

Adopter un lapin issu d’un élevage :

lapin delevage 1

En fouillant sur Internet et sur les réseaux sociaux, vous trouverez une tonne d’élevage de lapins pas loin de chez vous. C’est une solution d’adoption alternative intéressante, mais soyez bien sûr que l’éleveur élève ses lapins dans de bonnes conditions. L’hygiène des cages et enclos de l’éleveur doit être irréprochable. 

Certains particuliers s’essaient parfois à l’élevage de lapins dans le but unique de faire du profit, mais ils se retrouvent vite débordés par la quantité de portées de lapereaux. Idéalement, un jeune lapin doit être vu par un vétérinaire avant de pouvoir rejoindre une famille.

Il est également important que la période de sevrage soit terminée. Un lapin peut être adopté plus ou moins entre 6 et 8 semaines. Retirer un lapereau trop tôt de sa maman lapine peut avoir des effets négatifs sur votre lapin à long terme.

Vous pouvez opter pour cette solution mais soyez bien sûr que l’éleveur est déclaré, et possède l’autorisation légale de vendre des lapins et d’en élever.

Acheter un lapin dans une animalerie :

Il existe beaucoup d’animaleries ou même parfois de magasins de jardinerie qui proposent des lapins à la vente. Je considère les animaleries comme un bon choix alternatif même si je choisirai plutôt un bon élevage agréé.

La plupart des rongeurs ou autres animaux vendus dans ce genre de commerce disposent d’un suivi vétérinaire hebdomadaire ou mensuel. Ce que certains éleveurs ne respectent pas toujours à la lettre. De plus, vous pouvez choisir directement votre cage ou enclos et vous faire conseiller par un vendeur pour choisir un nouveau compagnon adapté à vos besoins.

acheter un lapin dans une animalerie

=> N’hésitez pas à consulter notre guide sur l’alimentation !

Malgré tout, certains commerces ne suivent pas à la lettre les règles d’hygiène. Les lapins sont parfois en surnombre dans certaines cages de présentation. Soyez donc attentif à ce que les lapins soient vendus dans des conditions respectables. 

Adopter un lapin via les petites annonces :

La dernière solution qui s’offre à vous : les petites annonces

La plupart des annonces sont composées de gens qui se retrouvent dépassés par le temps et les moyens nécessaires imposés par l’adoption d’un lapin. Sauvez un lapin d’une famille qui ne s’en occupe pas bien est envisageable, excepté que vous n’aurez en général aucune info supplémentaire sur le passé du lapin. Il est parfois impossible de savoir si le lapin est en ordre de vaccin, par exemple. 

adopter un lapin sur uncompagnonfr

Certaines personnes achètent un lapin à leurs enfants pour les fêtes de Pâques, puis ne s’en occupent plus au bout de quelques mois. On retrouve alors énormément de lapins délaissés.

Que choisir ? Mon avis : 

Notre lapin nain est issu d’un élevage. Nous l’avons payé 40 € avec les soins et vaccins de base. Peu importe le prix, et si c’était à refaire, notre choix se portera plutôt sur un lapin de refuge.

Il y a tellement de lapins abandonnés qui n’attendent que d’être adoptés et aimés, que d’acheter un lapin en animalerie ou chez un éleveur me paraît être un choix égoïste. Vous aurez encore plus de plaisir et de satisfaction de sauver un lapin que d’en acheter un nouveau.